Les 3 qualités de l’assistant de com’

[vc_row][vc_column][dt_gap height= »20″][dt_quote font_size= »normal »]Assistant de ComVirginie Lanlo. experte intervenant au CFPJ

Une expertise en communication institutionnelle de 18 ans dans le domaine de la santé dans des contextes à fort enjeu politique. Des compétences certifiées en ingénierie pédagogique, en animation et évaluation d’actions de formation. Spécialiste des relations publiques et relations presse, de la gestion de communication de crise, de l’animation de réseau et de rédaction de contenu off et on line.

[/dt_quote][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]L’assistant(e) de communication est souvent multitâches, multicasquettes, sous pression, il ou elle doit faire face aux nombreuses demandes de sa hiérarchie et de l’équipe de communication. Rigueur et organisation sont vos mots clés. Vous êtes un maillon essentiel dans l’organisation. Grâce à vous, il n’y a pas un grain de sable dans les rouages. On compte sur vous. Alors, mettez en valeur vos qualités !

 

3 qualités à mettre en valeur…

 

Une gestion du temps et du stress au top 

C’est encore le rush ! Les 10 ans de la boite qui arrive à grand pas, la prochaine conférence de presse à préparer et les brochures chez l’imprimeur qui ne sont pas encore livrées. La revue de presse est dans les tuyaux, la validation est en cours. Une dernière vérification de la présentation de la boss sur le bilan de la communication pour le comité de direction de l’après-midi. Shiva est à l’œuvre. Son secret ? Une identification, une répartition et une planification des tâches sans faille. C’est pensé et préparé. Quant au stress de la dernière com’ de crise ? Ça se gère avec la check-list toujours prête au cas où.

 

Savoir dire « non » … ou « oui » quand on ne sait pas dire « non »

Marc, mon collègue de l’événementiel déboule dans mon bureau lundi matin à 10h « Dis, tu me prépares un premier jet du communiqué de presse pour les 10 ans ? J’en ai besoin rapidement ».

Moi : « Tu en as besoin pour quand ? »

Marc : « Là, maintenant »

Moi : « Si je comprends bien, tu as besoin du communiqué de presse aujourd’hui et tu me demandes que je cesse toute activité pour le rédiger. Marc, je ne peux pas le faire maintenant, je suis sur la présentation pour le comité de direction. Je te propose de m’en occuper cette après-midi et tu l’auras demain matin. Est-ce que cela te convient comme ça ? ». Il y a fort à parier que cela conviendra à Marc.

Variante, c’est votre boss qui déboule dans votre bureau et vous avez du mal à lui dire « non ». Dites-lui oui !

Votre boss : « J’ai besoin d’un premier jet du communiqué de presse pour les 10 ans le plus vite possible ! »

Moi : « oui, bien sûr. Je suis sur votre présentation pour le comité de direction. Souhaitez-vous que j’arrête pour rédiger le communiqué ? »

Et hop, c’est le boss qui décide en fonction des priorités du service de communication !

 

Une bonne compréhension des besoins de sa hiérarchie

Vous connaissez tous les rouages de l’organisation, son histoire, sa culture, c’est pour ça qu’avec quelques informations prises ici ou là, vous arrivez toujours à mener à bien les projets qui vous sont confiés. La politique de la maison n’a pas de secret pour vous, ainsi vous faites facilement le rapprochement entre les besoins exprimés (ou non) de votre hiérarchie. Vous êtes toujours informé de ce qu’il se passe à l’intérieur de l’organisation, comme à l’extérieur, c’est votre astuce pour comprendre et être ainsi toujours opérationnel(le) rapidement.[/vc_column_text][vc_empty_space][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][dt_quote]

Envie d’aller plus loin ? Découvrez notre prochaine session « Assistant de Communication » en cliquant ici.

[/dt_quote][/vc_column][/vc_row]