Les 3 priorités du Social Media Manager en 2017

social media manager
[vc_row][vc_column][dt_quote font_size= »normal »]Ambre FRANDSEN

Journaliste de formation et Social Media Manager pour de grandes agences parisiennes, Ambre Frandsen est aujourd’hui associée de l’agence Ysmart et consultante en médias sociaux. Elle accompagne les professionnels à chaque étape de leur stratégie social media :

  • Brand content : techniques et écriture plurimédias
  • Audit et conseil en stratégie social media
  • Community Management : animation, recrutement, optimisation de communautés en ligne
  • Gestion de crise sur les médias sociaux
  • Conception et mise en œuvre de programmes de e-RP : relations influenceurs, affaires publiques, relations avec les communautés en ligne
  • Veille en e-réputation et actualité social media
  • Formations : collaboration privilégiée avec le CFPJ sur les formations certifiantes Community Manager et Social Media Manager

 

http://ysmart.fr/

https://www.facebook.com/Ysmart.Agency/[/dt_quote][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][dt_gap height= »20″][vc_column_text]Le live, le développement de l’intelligence artificielle, l’utilisation des bots ou la personnalisation des contenus : les tendances Social Media 2017 sont nombreuses et ont déjà été largement commentées. Mais par où commencer ? Au-delà des prédictions, quelles sont les priorités pour le Social Media Manager cette année ?

Diversifier son savoir-faire

Le challenge quotidien du Social Media Manager est de proposer des stratégies toujours plus ambitieuses et créatives. Ceci dans un cadre imposé par les plateformes communautaires. Les sujets liés à l’intelligence artificielle, par exemple, demandent une expertise dont tous les professionnels du Social Media ne disposent pas. Même chose pour la vidéo. En 2017 Facebook promet d’élargir à toutes les pages le Live 360, qui permet aux spectateurs d’être immergés dans la vidéo diffusée et d’interagir en direct. Cette fonctionnalité offre un large panel de propositions stratégiques et applicables à beaucoup de secteurs.
Une autre compétence particulièrement appréciée : savoir lire et interpréter les données recueillies par l’ensemble des réseaux et des médias sociaux exploités par la marque. Dépasser la simple observation des chiffres et leur analyse succincte, pour produire un reporting complet. Ce document doit se référer à la fois aux KPI’s de l’engagement communautaire et de la viralité, et aux mesures « business » comme le trafic, la conversion, le retour sur l’investissement. Cette vue d’ensemble globale est essentielle pour mesurer les performances sociales des médias de l’entreprise par rapport à des objectifs marketing.
Charge au Social Media Manager de savoir comment procéder sur la forme, mais aussi techniquement.
Trois pistes s’offrent à lui :
–    élargir le champ de sa veille pour diversifier son savoir-faire technique,
–    se former à d’autres compétences,
–    déléguer.

 

Montrer la voie

De plus en plus courtisé pour son profil multitâche, le Social Media Manger est un acteur important dans le processus de la transformation digitale de l’entreprise et de ses clients. Véritable pivot entre les différents services (communication, marketing, technique…), il crée le lien pour favoriser les échanges, fluidifier les processus internes et intensifier la transversalité entre les talents de l’entreprise. Côté externe, il pilote la stratégie communautaire de l’entreprise. Quand le Community Manager pense opérationnel, le Social Media Manager raisonne stratégie. L’un ne peut se passer de l’autre. Parfois même, une seule personne cumule les deux missions.
Plus que jamais, le Social Media Manager doit tenir un rôle de guide pour tous les départements de l’entreprise. Entre sherpa et maître Yoda, il « évangélise ». Autour des plateformes sociales, des outils d’administration, mais aussi au sujet des tendances qui font l’univers du digital. Certaines sont plus durables que d’autres. Il doit saisir rapidement les règles du jeu qui ont cours sur Facebook, Snapchat ou Instagram et anticiper les futurs usages communautaires. Pour lui-même, mais aussi pour les autres. Rendre accessible l’actualité du monde du digital à tous les niveaux de l’entreprise permet de légitimer plus facilement une stratégie Social Media. Tout le monde parle le même langage, comprend les enjeux, et peut ainsi faire évoluer son propre pôle (juridique, RH, R&D).

 

Penser les contenus

Les Instant Articles sur Facebook, le Discover de Snapchat, le Pulse sur LinkedIn… Les réseaux et les médias sociaux récupèrent peu à peu le pouvoir de l’information. Ils sont devenus une source d’information aussi importante que les médias traditionnels. D’où l’intérêt du « Social Content », une stratégie de contenu optimisée pour les plateformes communautaires.
C’est dans cette instantanéité que doivent se développer les stratégies éditoriales en 2017. Snapchat a inspiré Instagram et Facebook qui ont développé des fonctions de production de contenus similaires. Mais au-delà de la tendance éphémère des contenus, le Social Media Manager doit penser une stratégie éditoriale qui engage davantage ses communautés. Les contenus immersifs – encore eux ! -, mais aussi les contenus spontanés comme les vidéos prises sur le vif ou les photos exclusives des « off » de l’entreprise permettent d’incarner la stratégie digitale d’une entreprise. Les contenus sont de plus en plus humanisés et authentiques, et doivent rendre service à la communauté pour que celle-ci s’engage et viralise les messages de communication. Ceci doublé d’une exploitation croissante des données. C’est la clé de voute d’une présence optimale sur les plateformes communautaires en 2017.

 

Ambre Frandsen

 

Et pour aller plus loin, retrouvez notre formation certifiante

Social Media Manager en cliquant ici !

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]