La VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) pour qui ? Pourquoi ?

VAE

Interview de Noureddine Kheloufi, référent VAE au CFPJ

Changer de poste, évoluer dans son entreprise, obtenir une augmentation de salaire, se réorienter…. C’est peut-être le moment, pour vous, d’entreprendre une VAE, validation des acquis de l’expérience. Il suffit parfois de trois petites lettres pour changer le cours d’une vie professionnelle. Noureddine Kheloufi, le consultant VAE du CFPJ revient sur la certification Journaliste.

 

À qui s’adresse la VAE ? 

À tous les journalistes en activité qui n’ont pas de diplôme correspondant à leur niveau d’expertise et qui peuvent justifier d’au moins un an d’expérience en rapport direct avec le contenu de la certification visée, en l’occurrence la certification « journaliste ». Ce sont là les deux seules conditions restrictives. On peut faire une VAE quels que soient son âge, son niveau d’étude ou son statut.

La VAE est un droit individuel qui a fait l’objet de la loi de 2002 dite « De modernisation sociale » inscrite dans le code du travail et le code de l’éducation. Elle permet à toute personne, sous certaines conditions, d’obtenir tout ou partie d’une certification professionnelle dans un domaine donné.

 

Comment s’articule le parcours VAE pour les journalistes au CFPJ ?

Les journalistes qui souhaitent entreprendre une démarche de VAE prennent directement contact avec la responsable orientation : Christine Hugonet, qui se chargera des formalités administratives et donnera les premières informations sur la démarche VAE.

Le consultant VAE du CFPJ est ensuite sollicité pour un premier entretien d’information, d’analyse des besoins du candidat potentiel et de vérification de l’éligibilité du candidat au parcours VAE. Il vérifiera aussi l’adéquation entre le parcours, les compétences du candidat et le référentiel du titre de journaliste du CFPJ homologué et inscrit au RNCP.

 

Validation des acquis

 

Pourquoi choisir le CFPJ pour sa VAE ? Quelle est la force de notre prise en charge ?

Nous vous soutenons dans la totalité de votre démarche. Nous proposons un accompagnement sur toutes les phases de la VAE. D’abord en amont de la recevabilité du dossier. L’intervention de notre consultant-expert aide le candidat à définir ses besoins et à construire un parcours cohérent. Puis le candidat sera accompagné dans la préparation du dossier et le passage devant le jury. Cet accompagnement comprend 10 heures d’appui rédactionnel et de préparation à l’entretien de jury. L’expertise de notre consultant est un gage de qualité pour nos candidats.

 

En quoi consiste l’évaluation finale et pourquoi ne faut-il pas en avoir peur ?

Le jury est composé à parité d’enseignants, de formateurs et de journalistes. L’évaluation est un entretien entre pairs sur le parcours et le contenu du travail du candidat. C’est une procédure d’attestation des compétences, d’évaluation en rapport avec le titre ciblé dans un climat d’écoute et de bienveillance partagée.

Il existe une charte de déontologie des membres de jury de validation des acquis de l’expérience, créée en 2009, par le Comité interministériel pour le développement de la VAE.

Cette charte garantit la neutralité vis-à-vis du candidat, l’objectivité de l’évaluation, le respect de la confidentialité, l’égalité de traitement, la solidarité de la décision du jury.

 

Qu’est-ce que la VAE change dans la vie professionnelle du candidat ? Quelle est la récompense ?

Sur le marché du travail, une certification obtenue via une VAE est très valorisée. Faire une VAE c’est prendre en main son évolution professionnelle, et se protéger, par l’obtention d’un diplôme, d’éventuelles ruptures dans votre vie professionnelle. Une VAE qui arrive à son terme, c’est aussi la garantie d’une meilleure reconnaissance professionnelle et sociale. Elle met en avant un parcours qui allie parfaitement théorie et pratique et un profil singulier, persévérant et motivé.